Mon premier semi-marathon

12799387_1053536838047205_8003389856297931256_n

Nouvelle arrivée dans le club des runners depuis septembre 2015 … Au départ, on court pour se défouler, s’aérer l’esprit et s’entretenir un peu (oui quand même…) et puis on mort à l’hameçon et on devient accro !

 

Pour me booster je décide de suivre un plan d’entraînement qui me permettra d’être à l’aise sur un 10 km …

Mais que vois-je ? L’ouverture des inscriptions au semi-marathon de Paris ? Allez je m’inscris !

inscription-semiParis16-4406474 2

PS : ne cherchez pas à savoir pourquoi je me suis senti pousser des ailes à ce moment-là.

Donc les choses sérieuses commencent, il me faut un plan d’entraînement pour courir un semi-marathon ; aussitôt dit aussitôt fait ! Nous sommes fin décembre et le semi marathon a lieu le 06 mars.

Les premières semaines d’entraînement commencent : 1 puis 2 (jusque-là je tiens le choc) puis 3 : BIM

Grosse douleur au tibia, impossible de courir ni de marcher, la douleur me réveille même la nuit ! Direction le doc : périostite tibiale, arrêt complet de la course à pied et séance de kiné.

Quoiiiii ????

4 semaines d’arrêt, 4 semaines de déprime, 4 semaines de remise en question : revendre le dossard ou ne pas revendre le dossard, fera ou fera pas …

Bref, kiné + automassage + repos = reprise en douceur début février (ou pas car j’étais inscrite aux 10 km de Vincennes le 07 février, que j’ai couru en 56 min avec un peu de marche).

Donc mes sorties sont limitées à courir simplement et principalement en forêt. Interdit au fractionné donc le plan d’entraînement tombe à l’eau.

Tout ça pour dire, que même sans entraînement tout est possible, il suffit d’y croire et d’être motivée !

Jour J : OK stress à son maximum, nuit blanche, boule au ventre, envie de rentrer chez moi … Bref, pas le choix faut y aller… Heureusement que ma famille était là pour me soutenir !

On entre dans le SAS des objectifs 2h (à l’inscription c’était le dernier SAS le plus long), super ambiance ! Cool ça me remotive !

943971_1053846241349598_8981351740097166009_n

3,2,1 Goooooooooo

C’est parti, départ de Vincennes direction Paris, puis retour à Vincennes.

5 km : ok tout va bien je me sens bien c’est comme à la maison et .. OoooHhhhh coucou papa, coucou maman et coucou le fréro ! #autop

10 km : Fiuuu je me sens plus si en forme que ça, c’est dur même si c’est plat … Bon j’admire le paysage car nous sommes quand même au coeur de Paris et c’est plutôt agréable ! En plus il y a des groupes de musique et des gens un peu partout ça motive!

12 km : On sort de Paris, bye bye la famille, rendez-vous à l’arrivée. Oh la vache c’est loin l’arrivée, et je suis au bout de mes forces, je prends un peu d’eau sucrée et une compote banane tout en marchant un peu… Et en plus une côte fait son apparition, dans mon état elle me paraissait longue et dure mais je pense qu’elle était toute riquiqui ! Je marche un peu…

15 km : Bon les cocos ça va pas le faire, je rentre en métro moi. Ah ok y a pas de métro dans le coin. Monologue dans ma tête, perte totale de confiance en moi, super …. Petite pause au ravitaillement, les oranges me font de l’oeil.

Et le chrono dans tout ça ? J’ai abandonné l’idée de faire un chrono, de toute façon sans entraînement je m’attendais à quoi ? Bref …

C’est décider, je me reprends en main, interdiction de marcher jusqu’à l’arrivée. Je me suis inscrite, j’y suis donc je vais le faire !

20 km : On lâche rien et surtout pas maintenant ! Une arche -> On y est presque, oh purée, pourquoi tout le monde accélère ? Ce n’est pas l’arrivée …

Non ce n’est pas l’arrivée et je me retrouve à doubler tous les foufous qui ont accélérés avant. De plus en plus de gens, des encouragements, l’arrivée est proche je suis rebooster à bloc mais mes jambes refusent d’accélérer …

21 km : Ca y est, c’est la fin, c’est l’arrivée, encore 100m, petite accélération … Et voilà c’est officiellement terminé !

Je vois ma famille, une petite larme coule le long de ma joue, je suis tellement contente de l’avoir fini …

12472520_1053798104687745_7847523031339423774_n

J’ai réalisé mon premier semi-marathon et en plus à Paris en 2h13.

Un chrono qui me laisse une bonne marge de progression pour les prochains semi ou j’aurai un entraînement !

 

Une expérience inoubliable, extraordinaire pour laquelle je suis très fière d’avoir participé.
Merci aux organisateurs. 

Capture d’écran 2016-03-20 à 10.16.14

Publicités